L’école maternelle en pratique

À l’école maternelle, votre enfant va progressivement apprendre à vivre en groupe,
à communiquer avec les adultes et les autres enfants et à découvrir le monde qui l’entoure.

L’école maternelle en quelques mots

Que va-t-il y apprendre ?
La première étape de l’école primaire

À partir de quel âge ?

Mes interlocuteurs
Quels sont vos droits et vos devoirs de parents ?
Qui seront vos interlocuteurs ?

Votre enfant vient d’entrer à l’école maternelle. Sa réussite dépend largement du dialogue qui va s’établir entre
les personnels de l’école et vous ainsi que de votre implication dans l’accompagnement de son parcours. Pour vous aider,
Ecolci a rassemblé dans ce guide des conseils et quelques informations pratiques.

L’école maternelle en quelques mots

L’école primaire, organisée en cycles, regroupe l’école maternelle (petite,moyenne et grande section) et l’école élémentaire.
Les enseignements se déroulent sur une durée de vingt-quatre heures, du lundi matin au vendredi après-midi,
trente-six semaines par an.
De la petite à la grande section,les enfants apprennent à vivre ensemble, à communiquer avec

 Dans quelle école ?

Vous pouvez scolariser votre enfant dans une école publique ou dans une école privée.

Que va-t-il y apprendre ?

L’école maternelle a pour finalité d’aider chaque enfant à devenir autonome et à s’approprier des connaissances et des compétences, selon des démarches adaptées, afin de préparer sa réussite au cours préparatoire.L’objectif essentiel de l’école maternelle est l’acquisition d’un langage oral riche, organisé et compréhensible par l’autre.Les apprentissages se structurent autour
des domaines d’activité suivants :
• s’approprier le langage ;
• agir et s’exprimer avec son corps ;
• découvrir l’écrit ;
• découvrir le monde ;
• devenir élève ;
• percevoir, sentir, imaginer, créer.

La première étape de l’école primaire

L’école primaire, organisée en cycles, regroupe l’école maternelle (petite,moyenne et grande section) et l’école élémentaire.
Les enseignements se déroulent sur une durée de vingt-quatre heures, du lundi matin au vendredi après-midi,trente-six semaines par an.
Deux heures par semaine d’aide personnalisée sont offertes, au-delà des vingt quatre heures, aux enfants rencontrant des difficultés.De la petite à la grande section,les enfants apprennent à vivre ensemble, à communiquer avec les adultes et les autres enfants. Ils découvrent le monde qui les entoure et préparent leur rentrée à l’école élémentaire. Un lieu d’accueil de la petite enfance L’école maternelle travaille en liaison avec tous les systèmes d’accueil éducatif de la petite enfance. Elle a toute sa place dans le rapport qui s’établit entre les besoins, l’offre d’accueil et les possibilités locales.Dans ce contexte, l’école maternelle joue un rôle d’accueil éducatif de qualité, particulièrement dans les secteurs difficiles.Elle est le lieu de la première scolarisation.Mon enfant entre à l’école maternelle

À partir de quel âge ?

Les enfants Ivoiriens ou étrangers dès l’instant où ils résident sur le territoire Ivoirien peuvent y être accueillis à partir de trois ans.Ils peuvent également être admis, dans la limite des places disponibles.s’ils ont atteint l’âge de deux ans au jour de la rentrée scolaire, à condition qu’ils soient physiquement prêts à la fréquenter.Les enfants doivent en particulier avoir acquis une propreté corporelle suffisante et régulière. Ils y sont scolarisés jusqu’à la rentrée scolaire de l’année civile au cours de laquelle ils atteignent l’âge de six ans.


L’accueil est un temps privilégié d’écoute et d’attention portée à chaque enfant et aux adultes qui l’accompagnent. Il favorise la séparation dans la sérénité. C’est un sas entre le monde de la famille et celui de l’école. Limité dans le temps, il se tient habituellement dans la classe. Il a
une importance particulière en petite section.
La sieste est un temps nécessaire pour certains enfants, les plus jeunes surtout ; la possibilité de se reposer est proposée dans des conditions psychologiques positives etmatérielles correctes.
Les récréations constituent une pause dans les activités d’apprentissage au cours de chaque demi-journée. Ellessont un peu plus longues qu’à l’école élémentaire.
Ce sont des moments éducatifs : des activités motrices sont possibles dans un espace aménagé pour répondre aux besoins physiques des enfants et sous la surveillance des enseignants. Elles favorisent les contacts entre enfants d’âges et la responsabilisation des plus grands. Se déroulant en plein air aussi souvent que possible, ces moments concourent à une bonne hygiène de vie.

Mes interlocuteurs

L’enseignant responsable de la classe devotre enfant est votre premier interlocuteur et la vie en classe.
Vous pouvez aussi vous adresser au directeur ou à la directrice de l’école, qui est responsable de son bon fonctionnement.
Vous pouvez également vous adresser à ’inspecteur de l’éducation nationale
(IEN) qui est le supérieur hiérarchique des enseignants des écoles situées dans la circonscription. À ce titre,il gère administrativement
les écoles, anime la vie pédagogique des équipes de maîtres et les inspecte individuellement.
 

L’école maternelle au quotidien

L’organisation du temps à l’école est adaptée aux rythmes des jeunes enfants. Tout au long de la journée, les enfants sont placés en situation d’activités visant des apprentissages précis dans des domaines variés. Ces activités prennent parfois laforme de jeux : c’est plus souvent le cas en petite section, ça l’est de moins en moins en grande section où apparaissent des exercices dirigés.Toutes les activités favorisent l’apprentissagede la langue, qui constitue l’objectif prioritaire du programme de l’école maternelle.
La progressivité des activités est conçue sur l’ensemble du cycle maternel et, bien évidemment, dans le cadre de l’année scolaire.
Les formes d’activités font alterner des groupes restreints souvent appelés « ateliers» et des moments de regroupement.
Ces regroupements sont l’occasion pour l’enseignant de présenter les activités et de donner les consignes ou bien de faire un
bilan de ce qui a été réalisé, de commenter les réussites, de repérer et expliquer les erreurs ou les difficultés, de mettre en
évidence ce qui doit être retenu.Les enfants s’expriment face à leurs camarades et les écoutent ; ils découvrent les règles de communication dans un groupe. C’est souvent lors de regroupements que l’enseignant raconte ou lit des histoires et organise des échanges pour s’assurer que le sens en a été compris.C’est aussi pendant des regroupements que les enfants chantent, disent des comptines ou des poèmes de mémoire
ou apprennent de nouveaux textes.L’objectif de faire réussir chaque élève anime les enseignants qui choisissent les situations pédagogiques adaptées et les présentent aux enfants.Si besoin, une aide personnalisé est mise en place pour permettre à chacun d’atteindre les objectifs fixés.L’école maternelle est attentive aux besoins particuliers des jeunes enfants et leur apporte des réponses adaptées.L’école maternelle est
attentive aux besoins particuliers des jeunes enfants et leur apporte des réponses adaptées.
Le premier de vos droits est d’être nformé, directement et régulièrement,lors des rencontres personnelles avec l’enseignant,des progrès et des difficultés de votre enfant, des msures éventuellement
prises pour l’aider ainsi que de son comportement à l’école.Beaucoup de questions étant communes à tous les parents, le directeur organise
au moins deux fois par an et par classe une rencontre entre les parents et les enseignants.Les parents sont tenus régulièrement
informés des résultats et du comportement scolaires de leurs enfants, notamment par l’intermédiaire du livret scolaire.
Le directeur veille aussi à ce qu’une réponse soit donnée aux demandes d’informations et d’entrevues que vous présentez.

Je dialogue avec l’école

Vous vous interrogez sur la scolarité de votre enfant ou sur sa vie en classe ? N’hésitez pas à demander un rendez-vous personnel à l’enseignant responsable de sa classe. Dans tous les cas, c’est votre premier interlocuteur.
L’enseignant, tout comme le directeur ou la directrice, est tenu de donner suite à vos demandes.

Être parent d’élève

En accompagnant votre enfant dans sa scolarité, vous pouvez l’aider à réussir. Accompagner votre enfant, c’est d’abord vous tenir régulièrement informé de ce qui se passe dans la classe et à l’école, et saisir autant que possible les occasions d’y être présent. C’est aussi encourager votre enfant et le soutenir dans ses efforts pour réussir. C’est encore l’aider à développer son autonomie et son sens des responsabilités, lui apprendre le respect de lui-même et des autres ainsi que l’utilité des règles de vie en commun. En veillant à ce qu’il observe une bonne hygiène de vie, vous lui donnez plus de chance d’être plus disponible pour apprendre.Si vous ne comprenez pas ou si vous n’êtes
pas d’accord avec une décision concernant votre enfant, la première démarche consiste à dialoguer avec l’enseignant responsable de la classe de votre enfant. Le cas échéant, vous en parlerez aussi avec le directeur ou la directrice de l’école qui est responsable du bon fonctionnement
de l’école.Si nécessaire, vous pourrez ensuite demander conseil à l’inspecteurde l’éducation nationale du secteur.

La prévention

Au moment de l’inscription Vous devez présenter le carnet de vaccination de votre enfant à jour.
Pour la fréquetation scolaire, les vaccinations contre les maladies suivantes sont obligatoires : diphtérie, tétanos, poliomyélite(vaccins souvent associés à celui de la coqueluche). D’autres sont vivement recommandées : vaccins contre la rougeole,les oreillons et la rubéole (ROR).
Soyez vigilant sur les dates de rappel.Les visites médicales
Le premier bilan de santé est effecté entre cinq et six ans, en grande section de maternelle ou au cours préparatoire.
Cet examen médical complet comprend le dépistage systématique des troubles de la vue, de l’audition, du langage oudu comportement.

La santé et la sécurité de mon enfant
Conseil :Favorisez son sommeil.Fixez une heure raisonnable pour le coucher et privilégiez la régularité. Vous pouvez lui expliquer
que le sommeil est important pourgrandir, se remettre des fatigues de la journée et être prêt le lendemain pour apprendre.

 La santé et la sécurité de mon enfant soit assuré pour les trajets et les activités extrascolaires (sportives, etc.), pour garantir les dommages qu’il pourrait causer, mais
aussi ceux qu’il pourrait subir.Si vous avez déjà souscrit une assurance multirisque familiale et que vous ne souhaitez pas souscrire une assurance supplémentaire, vérifiez attentivement avec votre assureur la naure des risques qu’elle couvre dans les cadres scolaire et périscolaire, et jusqu’à quel niveau. Il est conseillé de lui demander de vous communiquer par écrit ces précisions.

La restauration scolaire La restauration scolaire répond à une double exigence : maintenir la qualité nutritionnelle
des repas et mieux vous informer, notamment sur les questions liées à la sécurité alimentaire.


Les programmes détaillés


Donner à chaque enfant les clés du savoir et les repères de la société dans laquelle il grandit est la première exigence de la République
et l’unique ambition de l’école primaire.

L’école maternelle a pour finalité d’aider chaque enfant, selon des démarchesadaptées, à devenir autonome et à s’approprier des connaissances et des compétences afin de réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux.
L’objectif essentiel de l’école maternelle est l’acquisition d’un langage oral riche, organisé et compréhensible par l’autre.
À l’école maternelle, l’enfant établit des relations avec d’autres enfants et avec des adultes. Il exerce ses capacités motrices, sensorielles, affectives, relationnelles et intellectuelles; il devient progressivement un élève. Il découvre l’univers de l’écrit.Le programme de l’école maternelle, sans horaire contraignant, présente les grands domaines d’activité à aborder sur les trois années qui précèdent l’entrée dans la scolarité obligatoire ; il fixe les objectifs à atteindre et les compétences à acquérir avant le passage à l’école élémentaire. La mise en oeuvre du programme doit prendre en compte les étapes et le rythme du développement de l’enfant.L’école maternelle a un rôle essentiel dans le repérage et la prévention des déficiences ou des troubles, rôle qu’elle doit assumer pleinement, en particulier pour

1- S’approprier le langage -

2 - Découvrir l’écrit


• comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente ;
• nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne ;
• formuler, en se faisant comprendre, une description ou une question ;
• raconter, en se faisant comprendre, unépisode vécu inconnu de son interlocuteur,ou une histoire inventée ;
• prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.
• identifier les principales fonctions del’écrit ;
• écouter et comprendre un texte lu parl’adulte ;
• connaître quelques textes du patrimoine,principalement des contes ;
• produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit par un adulte ;
• différencier les sons ;
• distinguer les syllabes d’un mot prononcé,reconnaître une même syllabe dans plusieurs énoncés ;
• faire correspondre les mots d’un énoncé court à l’oral et à l’écrit ;
• reconnaître et écrire la plupart des lettres de l’alphabet ;
• copier en écriture cursive, sous la conduite de l’enseignant, de petits mots simples dont les correspondances en lettres et sons ont été étudiées ;
• mettre en relation des sons et des lettres ;
• écrire en écriture cursive son prénom.À la fin de l’école maternelle, mon enfant va pouvoir :


Le langage oral est le pivot des apprentissages de l’école maternelle. L’enfant s’exprime
et se fait comprendre par le langage.
Il apprend à être attentif aux messages qu’on lui adresse, à les comprendre et à y
répondre.
Dans les échanges avec l’enseignant et avec ses camarades, dans l’ensemble des
activités et, plus tard, dans des séances d’apprentissage spécifiques, il acquiert quotidiennement
de nouveaux mots dont le sens est précisé, il s’approprie progressivement
la syntaxe de la langue française (l’ordre des mots dans la phrase).
L’école maternelle introduit progressivement les enfants aux apprentissages fondamentaux.
Les activités d’expression à l’oral, en particulier les séquences consacrées
à l’acquisition du vocabulaire, les situations nombreuses d’écoute d’histoires que l’enseignant
raconte puis lit, et la production d’écrits consignés par l’enseignant préparent
les élèves à aborder l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Par trois activités clés
(travail sur les sons de la parole, acquisitions du principe alphabétique et des gestes
de l’écriture), l’école maternelle favorise grandement l’apprentissage systématique de la
lecture et de l’écriture qui commencera au cours préparatoire.

L’école maternelle propose une première sensibilisation artistique.Les activités visuelles et tactiles, auditives et vocales accroissent les possibilités sensorielles de l’enfant. Elles sollicitent son imagination et enrichissent ses connaissances et ses capacités d’expression ; elles contribuent à développer ses facultés d’attention et de concentration.
À l’école maternelle, l’enfant découvre le monde proche. Il apprend à adopter un autre point de vue que le sien propre et sa confrontation avec la pensée logique lui donne le goût du raisonnement. Il devient capable de compter, de classer, d’ordonner et de décrire, grâce au langage et à des formes variées de représentation (dessins, schémas).Il commence à comprendre ce qui distingue le vivant du non-vivant (matière, objets).

Percevoir, sentir,imaginer et créer
• adapter son geste aux contraintes matérielles (instruments, supports,matériels) ;
• utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation;
• réaliser une composition en planou en volume selon un désir exprimé ;
• observer et décrire des oeuvres du patrimoine, construire des collections ;
• avoir mémorisé et savoir interpréter deschants, des comptines ;
• écouter un extrait musicalou une production,puis s’exprimer etdialoguer avecles autres pourdonner sesimpressions.

À la fin de l’école maternelle, mon enfant va pouvoir :

• respecter les autres et respecter les règles de la vie commune ;
• écouter, aider,coopérer, demander de l’aide ;
• éprouver de la confiance en soi, contrôler ses émotions ;
• identifier les adultes et leur rôle ;
• exécuter en autonomie des tâches simples et jouer son rôle dans des activités scolaires ;
• dire ce qu’il apprend.

• adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variés ;
• coopérer et s’opposer individuellement ou collectivement, accepter les contraintes collectives ;
• se repérer et se déplacer dans l’espace ;
• s’exprimer sur un rythme musical ou non, avec un engin ou non ; exprimer des sentiments et des émotions par le geste et le déplacement ;
• décrire ou représenter un parcours simple.

• reconnaître, nommer, décrire, comparer,ranger et classer des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages ;
• connaître des manifestations de la vie animale et végétale, les relier à de grandes fonctions: croissance, nutrition,locomotion, reproduction ;
• connaître et appliquer quelques règles d’hygiène du corps, des locaux, de l’alimentation ;
• nommer les principales parties du corps humain et leur fonction, distinguer les cinq sens et leur fonction ;
• repérer un danger et le prendre en compte ;
• utiliser des repères dans la journée, la semaine et l’année ;
• situer des événements les uns par rapport aux autres ;
• dessiner un rond, un carré, un triangle ;
• comparer des quantités, résoudre des problèmes portant sur les quantités ;
• mémoriser la suite des nombres au moins jusqu’à 30 ;
• dénombrer une quantité en utilisant la suite orale des nombres connus ;
• associer le nom de nombres connus avec leur écriture chiffrée ;
• se situer dans l’espace et situer les objets par rapport à soi ;
• se repérer dans l’espace d’une page ;
• comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans le temps et dans l’espace.

©2021 Ecolci. All Rights Reserved. Designed By Interfass